Qui sont-ils ?

Les sociologues américains William STRAUSS et Neil HOWE, définissent les nouvelles générations sous le terme de « Milléniales ». Ces générations regroupent les individus nés jusqu’en l’an 2000 (générations Y et Z). Ces jeunes actifs sont déjà bien implantés dans le monde du travail, où ils sont réputés difficiles à manager, «zappeur», très tourné sur eux. Les générations précédentes ont une notion de l’emploi plus proche du devoir, où le travail est nécessaire, même s’il n ‘est pas «agréable» et même laborieux. Les «milléniales» cherchent un épanouissement dans leur parcours, un accomplissement de soi. Ils veulent se développer personellement et par conséquent expérimenter des activités qui demandent des compétences radicalement différentes des générations précédentes. Ils veulent préserver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle, ils aspirent pour la plupart à être salariés mais en prise avec les décisions, ou même entrepreneurs ou expatriés.

Comment attirer cette nouvelle génération ?

Contrairement aux autres générations, ilsosent afficher ce qui est important à leurs yeux. Soucieux de trouver un sens à leur existence, ils sont sensibles à un contexte vrai favorable à un équilibre entre vie personnelle et professionnelle. C’est pourquoi, ils sont attachés aux conditions de travail ainsi qu’aux valeurs de l’entreprise.Ainsi, alors même qu’ils ont une idée précise de ce qu’ils valent sur le marché via les réseaux sociaux et internet, ils sont capables de revoir à la baisse leurs prétentions salariales à condition qu’il soit en phase avec le projet d’entreprise. En effet, ils souhaitent se sentir utile au quotidien, tout comme ils apprécient d’apprendre et d’innover. L’entreprise a donc tout intérêt à mettre en avant son histoire et ses valeurs. Vos collaborateurs sont un excellent relais et peuvent devenir de véritable ambassadeur pour coopter de nouveaux talents.

Comment fidéliser ces nouveaux Talents ?

Cette génération démissionne facilement, dès que son environnent ne lui convient plus : tâches rébarbatives, blocage sur des processus anciens,  etc. Pourtant, la gestion des talents est le levier de fidélisation pour les nouvelles générations. En effet, ils sont extrêmement sensibles à la reconnaissance de leurs points forts, tout comme à l’accompagnement leur permettant une montée en compétences. Pour eux, le feedback sur le travail accompli ainsi que sur leurs points forts est primordial. Idéalement leurs responsables doivent être en capacité d’échanger avec eux sur leurs perspectives de développement, sur leur potentiel et communiquer sur la stratégie de l’entreprise afin qu’ils puissent pleinement y adhérer. L’engagement des milleniales dépend de la place qui leur est accordé dans l’entreprise. D’où l’importance de l’évaluation de compétences et de potentiel, ainsi que de l’analyse de comportement et de profil de management qui leur permettront de mieux se situer.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *